Jul 14, 2005

Les utilisateurs de téléphones portables veulent bien d'un contenu local pratique

Voici le début d'une bonne nouvelle pour la presse d'information locale. Une étude réalisée par TNS-telecoms, aux USA, révèle que les utilisateurs de téléphones portables sont intéressés -- avant tout -- par recevoir de l'information locale, au sens large, sur leur appareils. 32 000 foyers américains ont été interrogés.

20% des consommateurs apprécieraient un système de texte messages qui leur fournirait la météo locale ainsi que l'état du trafic routier. La mauvaise nouvelle, c'est qu'ils sont seulement 2% a avoir utilisé, dans le passé, un service équivalent.

Arrive en deuxième position, avec 18%, la possibilité de downloader différents types de sonneries. Puis, en troisième position avec 16%, un service pour réserver restaurants et hôtels.

Accéder aux dernières informations, en provenance d'un journal ou d'autres publications, arrive en cinquième position avec 13%. Idem pour la possibilité de payer avec le téléphone portable dans les distributeurs divers et les transports publics.

Ils sont ensuite 10% à être séduits par des shows télé, 7% par des clips video, des promos de shows télé, de films ou d'événements sportifs. Enfin, 6% d'entre eux regarderaient bien des programmes de sport.

En tout cas, la presse locale devrait entendre le message des consommateurs. Comprendre qu'elle a un rôle de portail, d'aggrégateur de contenu local à jouer. Réaliser que c'est en se diversifiant et en se concentrant sur sa plus grande valeur ajoutée -- L'INFORMATION LOCALE servie par un journalisme de très grande qualité -- qu'elle aura une chance de sortir de la spirale infernale dans laquelle elle est prise.

Les outils sont là, à sa portée : internet, téléphone portable, emails… Des outils familiers aux générations qu'elle a tant de mal à attirer. À la presse d'aller sur leur terrain et de les adopter. Mais pour cela, il faut qu'elle soit prête à expérimenter et à revoir son business plan.

PS : Si vous avez connaissance d'une étude similaire en Europe ou au Canada, n'hésitez pas à la signaler.

1 comment:

  1. ZeFredd4:52 AM

    De ce côté-ci, c'est clairement pas une information qui va circuler de manière fluide !!!

    En matière d'usages constatés (pas un déclaratif sur une enquête auto administrée...), pour tous les services dits 'interactifs' (TV câble et sat et mobiles confondus), les opérateurs annoncent le ludique en top position (téléchargement de logo et sonnerie, le jeu) du peloton de trafic, les guides pratiques (annuaires et autres listes) suivent, la météo arrive généralement en 5ème position et l'actualité est quasiment bonne dernière avec un 8% max.!!! Avec un tel constat et un modèle de rémunération aussi catastrophique que celui proposé par SMS+, je ne vois pas quel miracle ferait apparaître un modèle rentable pour un titre de presse, qu'il soit régional ou national.

    En matière d'opportunités, il y a bien d'autres sujets de recherche et de pistes de diversification à explorer avant, et ce dans tous les secteurs du mix mktg (distribution, promotion/communication), voire le produit lui-même… Il ne faut surtout pas perdre de vue que la presse n'est pas lue//achetée uniquement pour l'œuvre de l'esprit qu'elle contient, mais tout le reste (pub, carnets, pa, légales, info-services, horaires des marées, cours du porc, suppléments, etc etc etc ). A ceci se rajoute la dimension industrielle, il s'agit rarement de titres, mais plutôt de groupes diversifiés et multimédia et multi-activités.

    zefredd@yahoo.fr

    ReplyDelete