Feb 19, 2006

Le figaro.fr : un site qui reste timide… et dans la logique de l'internet première génération

Le site figaro.fr a changé de peau. Il s'est amélioré. Mais, il reste un site de première génération. On est encore loin du web 2.0. Peu d'interactivité et/ou peu d'ouverture à la communauté de lecteurs… à part un blog. Rapide tour du site.

Plutôt bien :
- La simplicité de la mise en page
- La palette de couleurs
- Le système de la barre de navigation : ergonomique, simple et consistant.
- L'utilisation d'outils multimédias (vidéo, audio) et les icônes pour les signaler
- Les flux RSS (ici)
- Le blog dans la rubrique "Pratique" > "Communauté"
- La partie du site d'info en anglais
- L'espace "en complément" à côté des articles (même si insuffisant)
- La partie emploi


Plutôt moins bien :
- Pas de conversation avec la communauté, à part le blog. Pas de possibilité de commenter les articles, pas d'espace d'expression type forum, plateforme de blog, wiki, etc. Le Figaro reste dans l'information à sens unique… ou le syndrome de la rédaction forteresse.

- La disparition de toute accroche une fois que l'on est entré dans un des articles. C'est, aussi l'un des problèmes majeurs du site. Un nombre croissant d'internautes (la majorité en général, mais je n'ai pas les chiffres pour le figaro.fr) arrivent directement sur les pages d'articles sans passer par la page d'accueil. Ici, très peu de chances qu'ils aillent ailleurs sur le site.

- La mise en page trois colonnes des articles façon journal papier. C'est très difficile à lire. L'empan de lecture (la capacité de l'œil à photographier d'un seul coup un nombre de signes sur une ligne) est totalement différent à l'écran que sur un journal. Il se rapproche plus facilement de celui d'un livre.

- Le moteur de recherche "caché" en bas à droite.

- La force de corps des textes, par défaut, trop petite. Plus particulièrement dans l'encadré "en direct de la rédaction" où là, on n'a même pas la possibilité d'agrandir le texte en changeant l'affichage à l'écran.

- Dommage que les liens sponsorisés ne soient pas mis en contexte.

- Pas de possibilité de trouver le nom des journalistes du Figaro, leur fonction et leur adresse email (au moins). Rédaction forteresse, deuxième partie.

- La météo détaillée payante.

- Les petites annonces qui ne couvrent que l'immobilier et l'emploi.

- Pas de liens vers des sites extérieurs. Rédaction forteresse, troisième partie.

Et vous que pensez-vous du nouveau site du Figaro ?

2 comments:

  1. C'est une réflexion à haute voix ou une approche d'un prospect :-)

    ReplyDelete
  2. Anonymous12:09 PM

    à noter que l'on peut transformer l'article pour qu'il s'affiche en une seule colonne en un simple clic...

    ReplyDelete