Feb 24, 2006

Mais que fait la presse hebdo régionale française sur le net ?

Internet ? Connais pas… ou presque. Je viens de jeter un œil à la presse hebdomadaire locale française en passant par le site du Syndicat de la presse hebdomadaire régionale. Il regroupe 240 journaux. Et là, je suis tombé sur le néant ou presque. Je me doutais bien, vu les moyens de cette presse, que je n'allais pas y trouver la crème de l'internet. Mais à ce point. J'avoue avoir été surpris.

Je fais parti de ceux qui pensent que la presse hebdomadaire locale a un rôle à jouer. Un rôle de micro locale. Dans bien des cas, elle "descend plus bas" dans l'info que les quotidiens sur la même zone. Un rôle de lien fort entre les membres de ces communautés. Un rôle d'information et d'analyse des enjeux. Un rôle, aussi mais pas uniquement, parfait pour un certain nombre de personnes qui ne se sentent pas la force de lire un journal tous les jours ou n'en ont peut-être pas les moyens, tout en voulant quand même, rester informées sur les enjeux locaux.

Comme la presse quotidienne, le public de la PHR vieillit. Ses recettes publicitaires se réduisent ou stagnent. Avec le net, cette presse, qui semble être en sursis, aurait pourtant l'occasion de développer des outils de proximité avec ses lecteurs (et potentiels lecteurs) à moindre frais. Et, capitaliser ainsi sur son côté micro local.

Il me semble que, même si ses moyens financiers ne sont pas énormes, les structures légères de cette presse devraient être un atout pour tester, essayer, de nouveaux services sur le net. Des services de facilitation de conversations et d'échanges communautaire qui, en plus, apporteraient leur lot de possibilités publicitaires.

Le site du Journal de Millau est un exemple à regarder. Encore léger dans son contenu, développé sans doute avec de faibles moyens et des logiciels libres, il n'en a propose pas moins d'intéressantes fonctionnalités et possibilités telles que :
- rejoindre le club des membres du Journal de Millau
- poster des commentaires avec affichage des derniers sur la page d'accueil
- participer au forum avec affichage, aussi, des dernières entrées sur la page d'accueil
- publier un article
- l'annuaire des commerces locaux avec photos à l'appui
- des petites annonces (encore très timide).

Ce petit hebdo local du sud de la France a tout compris. Il est déjà dans la logique du web 2.0. C'est-à-dire la logique du partage, la logique de l'ouverture aux autres. Certe, il reste beaucoup à faire sur ce site. Mais l'esprit est là. On espère qu'il vont pouvoir améliorer leur produit, augmenter leur audience et leur chiffre d'affaire publicitaire.

Car, avec le net, la presse hebdo locale a, me semble-t-il, entre les mains un outil qui pourrait lui permettre de combler certains de ses handicaps face à la presse quotidienne. Et de mettre en route des projets plus faciles à développer au sein de petites structures. Qu'en dites-vous ?

PS : Je parlerai bientôt à une conférence de la PHR et du net, en mai 2006 prochain, au Canada. Si vous avez des exemples d'innovation(s) sur le net en presse hebdo locale, n'hésitez pas à nous contacter par email.

5 comments:

  1. Nathalie Côté3:07 PM

    Bonjour,
    Voici quelques sites:

    www.hebdos.net (site des journaux des Hebdos Montérégiens)

    www.hebdosquebecor.com (site des hebdos de Quebecor)

    www.hebdos.com (site de l'Association des hebdos du Québec)

    Votre vision de l'hebdo «Un rôle parfait pour un grand nombre de personnes qui ne se sent pas la force de lire un journal tous les jours, n'en a peut-être pas les moyens, tout en voulant, quand même, rester informé sur les enjeux locaux» m'a un peu surprise je dois dire. À part dans quelques grandes villes, l'hebdo local est le seul moyen d'être tenu informé des enjeux locaux puisque les médias nationaux ne s'en occupe pas du tout. Ce n'est pas une question de paresse. Je suis journaliste dans un hebdo sur la rive-sud de Montréal et je peux vous dire qu'il est exceptionnel que les journalistes de médias dits nationaux traversent le pont. C'est sans doute différent en France...

    Bonne journée

    Nathalie

    ReplyDelete
  2. Nathalie, d'abord merci pour les adresses.

    Précision sur le rôle des hebdos : vous avez coupé le début de mon paragraphe dans votre citation où, justement, je dis ce que vous dites : "Je fais parti de ceux qui pensent que la presse hebdomadaire locale a un rôle à jouer. Un rôle micro locale."

    Je pense aussi que la presse hebdo locale, en général, "descend plus bas" dans les communautés que la presse quotidienne.

    Je rectifie mon post pour essayer de dissiper le malentendu.

    ReplyDelete
  3. Nathalie Côté3:17 PM

    Et j'avais bien compris que votre commentaire. Je voulais simplement ajouter que le lecteur ne lit pas un hebdo nécessairement parce qu'il n'a pas la force de lire un quotidien (d'ailleurs plusieurs lisent les deux) mais bien parce qu'il n'y trouve pas l'information qu'il recherche.

    ReplyDelete
  4. Les habitants de Millau et des environs - quelque 12.000 habitants sur les rives du Tarn entre le plateau du Larzac et celui du Levézou (terre de Microcosmos)- disposent de trois quotidiens, deux régionaux Midi Libre (vendu sur la zone sud Aveyron à 8000 exemplaires et qui dispose d'un site internet) et la Dépêche (vendue à 800 exemplaires et disposant aussi d'un site internet) et un départemental, Centre Presse (vendu sur la zone à 22000 exemplaires et qui n'a pas de site). Dans la zone de Millau il y a encore trois hebdos, L'Hebdo, Le Saint-Affricain et le Progrès Saint-Affricain. Avec tout ça le Journal de Millau vend 5.000 exemplaires par semaine. et gagne de l'argent. Le haut débit arrive au goutte à goutte dans la région dont le plus fort signe de modernité est le viaduc de Millau (site créé par le Journal de Millau et désormais exploité par Midi Libre)

    ReplyDelete
  5. L'Etat du blogging dans les plus importants journaux américains... Pour comparer :)
    http://journalism.nyu.edu/pubzone/blueplate/issue1/chart_stateof/

    ReplyDelete