Oct 29, 2007

Allemagne : nouveau portail d'info locale très web 2.0

Le groupe allemand WAZ lance aujourd'hui un nouveau portail d'information régionale : Der Westen (l'Ouest).

Selon les rumeurs, le site devrait être un modèle de web 2.0 dans un environnement média. L'une des innovations serait l'utilisation du geotagging pour les infos locales. Il y aurait, en autre, une plateforme de blog mais aussi un outil pour construire des communautés.

Le lancement se fait sous une nouvelle marque. Le groupe a choisi de ne pas utiliser une de ses marques print. Une stratégie qui tourne le dos au traditionnel : un site = une marque papier.

Le contenu viendra, en majorité, de ses cinq journaux régionaux. Les journalistes ont d'ailleurs été entraînés à cette fin, selon Press Gazette. Le site devrait tourner avec une équipe d'une vingtaine de personnes.

L'avenir nous dira si le choix de renoncer à lancer sous une marque existante est judicieux. Québecor, au Canada, avec son portail Canoë a lui tranché de plus longtemps. C'est un succès économique.

J'ai déjà parlé sur ce blog de la problématique de la marque papier. Si elle est un garantie non négligeable pour les annonceurs, elle ne l'est pas forcément pour les internautes. Internautes dont la grande majorité consomme peut la presse locale papier payante. Rappelons que la moitié des internautes au moins de 35 ans.

Quand il lance un site, un journal local ne peut pas ne pas se poser la question de la marque. La population en ligne ressemble peu au lecteur du papier. Sa marque est-elle alors un avantage ou un inconvénient ? Repousse-t-elle ou rassure-t-elle ? Et le contenu ? Vous en dites quoi ?


3 comments:

  1. guillaume4:15 PM

    Je pense que la marque reste malgré tout un levier essentiel pour un site d'information locale.
    Certes la population à conquérir n'est pas la même, mais la référence aide à la confiance et à la légitimité.
    Pour ce qui concerne le contenu, la question ne se pose (presque) plus : l'écriture web doit être nécessairement différente de l'écriture papier.
    Mes cours d'allemand étant lointains je n'ai malheureusement pas pu profiter pleinement de ce nouveau site "très web 2.0" ; alors je pose la question : qu'en est-il de l'interactivité et de l'aspect collaboratif ?

    ReplyDelete
  2. Dominique3:06 PM

    Je trouve ce nouveau site particulièrement bien fait. Quant à la marque, je ne suis pas sûr qu'elle soit un obstacle à la conquête d'une nouvelle audience, sachant que l'on change de support et que l'on change de rapport économique, pour passer du payant papier au gratuit web. En presse quotidienne régionale, la marque reste une valeur d'appui pour de nouveaux développements. Les études lecteurs lors de lancement de nouvelles formules montrent en tout cas très nettement, et en sondages quantitatifs et en tables rondes qualitatives, que la référence statutaire du journal n'est pas contestée. Sa notoriété est toujours soulignée même lorsqu'on ne lit pas, on le connaît. Il faut simplement trouver le bon chemin pour croiser celui de ces futurs "lecteurs" qui consommeront une autre forme d'information. Au-delà de la question de la marque, c'est celle de l'offre et du ton journalistique qui peut faire la différence. Si le site de la marque papier ressemble à du papier simplement dupliqué numériquement il y a peu de chance d'élargir l'audience. En revanche, si on prend le pari de lancer un vrai média sur le web, pourquoi ne pas espérer capter de nouveaux lecteurs avec la même marque?

    ReplyDelete
  3. JEAN-LOUIS10:57 AM

    Pour moi,qui ne comprend ni ne lit l'Allemand, mais je me suis fait un peu traduire par mon épouse, je ma pose la question: qu'est-ce qu'un site local d'informations? je viens d'y aller faire un tour et de voir la fumée s'élever sur Londres n'est pas vraiment une info de proximité. A quand un véritable site qui prend en compte le chez nous et rien que le chez nous vu qu'il y a quantité d'autres médias pour nous tenir "informé",et d'ailleurs qu'en faisons nous de cette masse qui nous arrive? Pierre Chappaz sur KELBLOG fait un sondage pour savoir oû nous allons chercher nos infos"générales", c'est bien, mais combien de sites le sont pour des infos de proximité UTILES ? à titre perso, je ne suis pas du tout un technicien du net, mais je travaille sur un projet d'un site local (très local)d'infos et de services, oû je vais tenter de prouver qu'un nouveau modèle économique existe,oui, et, qui prendra en compte des recettes pub et .....l'abonnement. Vous avez bien lu, avec abonnement, mes sondages perso sont très positif, mais je me heurte à un usage qui veut qu'internet soit gratuit pour l'utilisateur (dixit la chambre de commerce de mon département ) et oû bon nombre de commentaires en blog vont dans ce sens. A partir du moment oû le service rendu est réel, implicitement demandé, et qu'on ne trouve pas par ailleurs, cela me paraît évident et plein de bons sens de faire payer un tant soit peu le service en complément d'autres types de revenus. Tes commentaires, Jeff m'ont été en la matière bien éclairant.Je crois plus que jamais à une presse hyperlocale newlook en parfait complémentariat de la presse écrite (régionale et même nationale). J'ai essayé de contacter, Mr Regnier du Parisien, car c'est avec eux que je souhaiterais avancer, mais pas de réponse. Tant pis.Jeff, si tu veux je te laisse mon email: jean-louis.durand5@wanadoo.fr

    ReplyDelete