Nov 30, 2006

Combien rapporte un visiteur unique ?

$ 8 ($7.93 exactement), c'est ce que rapportait, en 2003 et en moyenne, un visiteur unique à un quotidien local américain. Le calcul est réalisé ainsi : CA divisé par le nombre moyen de visiteurs uniques sur l'année.

Le chiffre de 2003 est intéressant pour la presse française car le taux de pénétration aux US, à ce moment là, correspond en gros au taux de pénétration actuel en France.

Intéressant aussi de voir que la presse quotidienne est loin, en terme de rentabilité, derrière les "pure-play" avec $17,12/UV. Le site d'emploi Monster.com était à $37.91/UV et AutoTrader.com a $33.33/UV. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a une marge de progression.

Je vous rappelle quelques chiffres que j'avais déjà donnés et qui peuvent vous être utiles :
- CPC Google moyen : $ 0.50
- CPC moyen aux US : $ 0.60
- CPM moyen aux US : $ 5

Et vous, en France, quels sont les CPM, les CPC et le revenu moyen par visiteur unique que vous obtenez ?

5 comments:

  1. Tes chiffres de CPC ne m'avaient pas échappé... Où les as-tu obtenus?

    Difficile de partager de telles données en particulier sur le CPM sans révéler des données confidentielles. Le problème c'est que les chiffres de CA qui circulent sont totalement erronnés en particulier lorsqu'il viennent de la pige...

    Autre problème certaines composantes du CA ne proviennent pas toujours de l'exploitation du site ou des bases ce qui peut donner un résultat avantageux. Et je ne parle pas du CA brut qui intègre les échanges marchandises (très prisé des pure player justement)...

    D'après mes constatations le CPC moyen en France est entre 2 et 3 fois inférieur à celui des US ou UK. Ce qui explique d'ailleurs pas mal de chose dans la difficulté de monétiser le trafic en France.

    ReplyDelete
  2. Je travaille pour l'un des plus gros sites de contenus de France et notre CPC Google est environ 5 fois inférieur à celui que tu annonces aux US :)

    ReplyDelete
  3. C'est assez rageant n'est ce pas Ludovic ;-)
    Le phénomène vaut aussi pour le CPM sauf qu'il est plus difficile à évaluer tant la fourchette de prix en CPM est large et déséquilibrée par les politiques commerciales très dispersées des acteurs du web (ce que montrait d'ailleurs la dernière étude de Morgan Stanley).

    C'est aussi le signe que le marché français est lon d'avoir atteint le niveau de tension entre l'offre et la demande qu'à pu atteindre le web anglo-saxon...

    ReplyDelete
  4. Comme tu dis Emmanuel, la fourchette de prix en CPM est large. Je connais des canards qui sont à 25 euros.

    Ma source pour les CPC et CPM aux US : VP development de Banerspace.com

    ReplyDelete
  5. Juste pour sourire, une anecdote : il y a dix jours, j'ai été contacté quasi-simultanément par deux agences, l'une allemande, l'autre parisienne, pour une campagne manifestement identique (géo-localisation précise et formats similaires). Je renvoie les mêmes devis, à 30 euros le CPM. Protestations multiples côté français sur le tarif (genre "à moitié prix, c'est encore cher"), acceptation sans condition côté allemand. Affaire conclue avec les Allemands, évidemment, pour 5000 euros HT avant commission d'agence. Renseignements pris, les deux demandes étaient bien pour le même client, mais avec deux approches vraiment différentes...

    ReplyDelete