May 9, 2006

Croyez-vous à la version PDF consultable en ligne ?

Le quotidien chilien La Tercera vient de redesigner son site web. Il propose une nouvelle fonctionnalité : la version papier du journal en PDF "zoomable" et navigable à l'écran (ici). Un peu sur le modèle de ce que propose déjà Zinio pour les magazines. J'avoue, je n'aime pas beaucoup cette histoire de PDF à lire à l'écran.

En voici les principales raisons :
- la navigation est compliquée et ne tire pas avantages de l'internet
- vous avez besoin de zoomer pour lire
- même en zoomant la lisibilité n'est pas bonne. Les typos utilisées sur la version print n'ont pas été conçues pour une lecture à l'écran. C'est petit et flou.
- pas de liens, pas de vidéos, pas de son.

Je ne comprends pas très bien quel public est visé par ces PDF, en général. S'agit-il de convertir les amoureux du papier en amoureux du net ? Je n'y crois pas vraiment. S'agit-il d'attirer les internautes ? Dans ce cas, la version PDF est beaucoup moins pratique qu'un simple site web. Pourquoi un internaute voudrait-il lire un PDF à l'écran ?

C'est un peu la même histoire avec le papier électronique. Mon équipe et moi, nous avons eu l'occasion de voir l'un de ces appareils. Si la lisibilité est bonne. Le contenu reste en noir et blanc. La mise en page colle, en gros, à un quotidien imprimé. Une fois encore, je ne suis pas certain de comprendre la démarche. Elle ne tient pas compte des habitudes de lecture à l'écran. Elle ne tire pas avantages des technologies du web. J'avoue être septique. Pourquoi ne pas faire tout simplement un site ?

Qu'en dites-vous ? Vous semble-t-il facile de lire un journal en PDF à l'écran ? Pensez-vous qu'une version électronique doit suivre la logique du papier ?

9 comments:

  1. Je n'ai pas d'opinion arrêtée sur la question, mais je constate que l'usage des pdf par les internautes est bien réelle : le quotidien régional L'Alsace les propose depuis 1998 et leur utilisation n'a cessé de croître - lentement certes - au fil des années. Certains lecteurs doivent donc y trouver leur compte...

    ReplyDelete
  2. Travaillant sur deux sites de presse écrite, les versions PDF ne sont pas une killer application pour notre business. Trop rigide, trop structurel pour le web. Il faudra voir dans quelques temps avec un PDF qui prendra en compte la vidéo et l'audio. Alors peut-être...

    ReplyDelete
  3. un certain public prend peut-être plaisir à retrouver l'objet journal (avec son type d'écriture, sa mise en page,...) alors qu'il n'a pas accès à ce périodique de l'endroit de la planète où il se trouve. Je trouve cette application somme toute intéressante. Ce type de lecteur ne recherche pas en l'occurrence une mise en forme différente (site web ou autre)...

    ReplyDelete
  4. Michel Legalt5:30 PM

    Je comprends vos réticences, mais je ne les partage pas. Je suis ou ai été abonné à la version électronique de trois quotidiens québécois et chacun a sa façon de fonctionner. Le modèle pdf peut être utile si les réglages sont bons. Vous pouvez d'ailleurs y contribuer par vos préférences.
    Je lis La Presse en version Web et j'avoue être très content de la résolution des photos, de loin supérieure à la version imprimée. Cela dit, c'est un médium qui se cherche encore. Peu permettent d'avoir des hyperliens actifs dans le texte.

    Michel Legalt
    BIEN GRANDIR
    L'actualité

    ReplyDelete
  5. François Picard5:34 PM

    Si la qualité des caractères varie selon le niveau de zoom, c'est tout simplement que ce n'est pas du vrai PDF mais juste une image sauvegardée dans un fichier PDF. Ceux qui ont une telle opinion sur les publications en PDF n'en ont habituellement pas vu de vrais avec les caractères vectorisés.

    Nous publions le magazine Atout Micro en version PDF depuis 7 ans (la version papier depuis 19 ans). 12% de nos abonnés (dont plusieurs journalistes) préfèrent la version électronique à la version papier et le taux de réabonnement est supérieur à 80% avec cette version depuis le début. Il faut croire que ce n'est pas si difficile à lire. D'un autre côté, tous les hyperliens sont activés et on peut faire de la recherche par mots clés dans chaque numéro ou annoter les textes. La plupart lisent le magazine à l'écran et plusieurs impriment seulement les pages qu'ils veulent conserver sur papier. Presque tous ces abonnés conservent leurs numéros en version électronique sur leur ordinateur pendant plusieurs années.

    Si vous voulez-voir de quoi à l'air un magazine (ou un journal) en PDF, je vous suggère d'en faire l'essai à http://www.atoutmicro.ca/Atou1205.pdf

    Vous verrez que ce n'est pas si difficle que ça à lire à l'écran et même probablement plus facile que sur papier parce qu'on peut mettre les caractères de la grosseur qu'on veut.

    Bonne lecture !

    François Picard
    Atout Micro

    ReplyDelete
  6. Fabien Fourmanoit5:39 PM

    Entièrement d'accord avec M. Picard. L'interactivité, c'est bien; mais parfois, c'est l'efficacité que le lecteur recherche.

    Les PDFs sont imbattables quand vient le moment de faire une recherche par mot-clé; utile aussi à des fins de citation, quand on a besoin de la page exacte, pour un travail de recherche par exemple; utile enfin lorsqu'on ne dispose pas d'une connection à Internet continue, puisque permet de télécharger localement tout le contenu du journal et d'y avoir accès par la suite, même off-line.

    Fabien Fourmanoit

    ReplyDelete
  7. Jacques Cros5:40 PM

    La version pdf est faite pour être imprimé. C'est un journal normal sans l'achat en kiosque.
    L'intérêt d'une publication web, quelle qu'elle soit, c'est les hyperliens.

    Je suis abonné (gratuit) depuis quelque temps à l'AGEFI, revue financière française. Il ont arrété leur publication papier pour passer au tout web.
    Très bien pour quelqu'un comme moi qui passe son temps sur le net.
    Mais la lecture proposée est une lecture papier, avec renvoi en page 3, sans lien direct.
    Dommage car la lecture sur internet est assez différente de la lecture sur papier.

    Beaucoup de sites proposent une édition web. Pour l'instant, j'avoue que je manque beaucoup d'info pour cause de manque d'ergonomie.
    Exemple, le double colonnage. Sur un journal papier, vous lisez la page dans le sens qui vous convient mais toute la page vous apparait.
    Sur un écran, selon votre définition d'écran; tout ou partie de la page vous apparait (c'est encore pire sur un e-mail). Si vous écrivez votre page comme une publication papier, plus de la moitié de l'info va disparaitre au yeux du lecteur, même attentionné..

    ReplyDelete
  8. Excuse me for witing in English, but I don´t speak french. Tough at the very beginning I was not very pleased when our executives asked us to develop what you see today at La Tercera, I began exploring and thinking what kind of elements from the web could be included in our new online print edition. The result is not PDF, but an animated version with some interactivity. I accept the fact that is harder to read on screen and search, but what our aim was to attract people form abroad, new audiences that do not know the print edition, new advertising agencies that do not work for Internet ads and at the same time, separate the print edition from the online version. Now we have the paper in its most identical form early in the morning up to midday, but the rest of the day the website is devoted to breaking news in html format with proper web funcionalities.
    I believe that what we have acomplished is similar to radios and tv channels with websites, I mean, though you can watch tv on a website or listen to web radio, it is not the "real thing" but a simulacrum for people looking for the traditional media. My speculation is that is a wide range of web users, mostly grown-ups over 40 years, that appreciate online media in its most traditional form, whether it's radio, tv or press.

    ReplyDelete
  9. Trop rigide, trop structurel pour le web. Il faudra voir dans quelques temps avec un PDF qui prendra en compte la vidéo et l'audio.

    ReplyDelete