Aug 17, 2006

Les sites d'info géné attirent 54 % des internautes américains en juin mais les jeunes sont sous représentés

Plus de la moitié des internautes américains (54 %) ont visité, en juin dernier, un site d'info géné. C'est ce que nous révèle une étude de comScore Media Metrix. Le leader sur le marché reste Yahoo ! News avec 31,2 millions de visiteurs uniques sur cette période. Soit 33 % de l'audience pour les news.

Arrivent ensuite MSNBC (23,4 millions), puis AOL News (20,4 millions) et CNN (19,8 millions). L'entreprise New York Times prend la sixième position avec 8,6 millions de visiteurs uniques en juin, juste devant Tribune Newspapers (8,4 millions), Knight Ridder Digital (7,5 millions), ABCNews Digital (7,5 millions) et les sites de USA Today (7,2 millions).

Sur le plan mondial, 320 millions d'internautes se sont rendus sur des sites d'info géné à la même période. Soit 45 % de la population en ligne. Là encore Yahoo ! News arrive en tête avec 76,2 millions de visiteurs uniques devant CNN (30,4 millions) et MSNBC (28,5 millions).

La mauvaise nouvelle, selon moi, c'est quand on jette un œil à la fréquentation par tranche d'âge aux États-Unis. Les gros lecteurs en ligne chez les hommes sont les 45-54 ans (10,6 %). La deuxième catégorie chez les femmes (12,4 %) – la première étant les 35-49 ans (16,7 %). Soit la population qui, normalement, assure le renouvellement des lecteurs pour les quotidiens. Le fera-t-elle encore ?

Autre mauvaise nouvelle, les sites d'info géné ne semble pas attirer beaucoup de jeunes. C'est l'une des deux catégories les plus faibles chez les hommes : 7,9 % des 25-34 ans. Soit légérement devant les 55-64 ans (7,3 %). Même chose chez les femmes : 8,1 % des 25-34 ans devant 5,4 % des 55-64 ans.

Une fois encore, il ne suffira de dupliquer le contenu papier pour attirer les jeunes.

(source : Reseach Brief – en savoir plus : comscore, communiqué de presse en anglais)

2 comments:

  1. D'accord mais quelle est la proportion de lecteurs de news, par tranche d'age, il y a disons 20 ans (avant le web)?

    On découvrirait peut être que le web a généré de nouveaux lecteurs...

    Je n'ai pas d'a priori là dessus mais je suis prêt à parier c'est la télévision qui pourrait être la vraie victime du transfert.

    ReplyDelete
  2. @Emmanuel,

    Il y a 20 ans, la presse écrite avait déjà du mal à toucher les jeunes lecteurs. Je n'ai, hélas, pas les chiffres avec moi.

    Il est clair que la presse quotidienne génère, avec le web, de nouveaux lecteurs et, en particulier, chez les jeunes. J'en ai d'ailleurs parlé sur ce blog.

    Mais, ce que nous indique ces chiffres, c'est qu'alors que le web est très populaire chez les jeunes, qu'ils en font une utilisation beaucoup plus importante que les autres générations, la presse quotidienne a toujours du mal à les toucher.

    La question est de comprendre pourquoi ? Et, à mon avis, on ne peut ignorer le problème de base : l'adéquation du contenu à la cible. Qu'il soit sur papier ou sur le web, le contenu des quotidiens locaux ne correspond pas aux besoins des jeunes générations. Leur marque s'ouffre énormément de cette perception.

    Selon moi… et d'autres, le web est l'occasion pour les groupes de presse quotidienne de tester de nouveaux contenus, ciblant les tranches d'âges plus jeunes. Et de concentrer leur version papier, sur leurs lecteurs actuels (les + de 55 ans). En particulier en France où la pénétration de ces tranches d'âges est encore améliorable.

    Le challenge n'est pas simple. Non seulement, il s'agit de créer un contenu nouveau que les rédactions n'ont pas l'habitude de générer, d'accepter un contenu extérieur (professionnel et amateur). Mais, en plus, il s'agit de le faire avec des outils nouveaux et des façons d'écrire différentes liées à ces outils.

    Le défit est gigantesque. Et c'est ce qui le rend passionnant.

    ReplyDelete