Oct 25, 2005

En offrant deux points de connection Wi-Fi gratuits, le Boston Globe se lance dans l'hyper local

Dans une de mes posts (ici), j'explique que la stratégie micro locale de Google s'appuie, en autre, sur la fourniture de connextion Wi-Fi gratuite. Le Boston Globe, groupe New York Times, est lui aussi entrain de tester le micro local sur le même principe technique.

Le journal de la côte Est des États-Unis a mis en place, il y a deux semaines, deux "Pulse Points" Wi-Fi. Ils permettent un accès gratuit à une information concentrée sur l'environnement immédiat du quartier. Le contenu est fourni par le Boston Globe.

Le journal veut ainsi prouver sa capacité à couvrir de l'info micro locale et à "prendre le pouls" de chaque quartier de la ville. Le business model est, une fois encore, publicitaire. "They [advertisements] would be this hyper-local stuff. There's five places within 100 feet where you can get a cup of coffee -- and a coupon for a cup of coffee," explique D.C. Denison, le directeur technologique du Boston Globe.

Une idée qu'à 5W, nous avons déjà proposée à des éditeurs. Sans succès jusque là. Pourtant, la fourniture d'accès gratuit à l'internet garantit à une organisation de presse locale la maîtrise d'un réseau de distribution de l'info. Elle offre aussi la possibilité d'une connaissance micro locale du consommateur et donc ouvre la porte à une information rédactionnelle et publicitaire ultra ciblée. Reste a fournir les outils pour enrichir la base de données du journal. Parmi ceux-là, nous proposons la fourniture, par les journaux locaux, d'une adresse internet et d'un espace disque gratuit aux consommateurs.

(source : clickz.com)

1 comment:

  1. Approche séduisante en théorie.
    Est ce que les revenus publicitaires seront au rendez-vous pour payer une entrenir la machinerie d'un quotidient papier ?

    Je crois plus au modèle de Google qui a à la fois les moyens, la régie publicitaire addaptée et n'a pas a rémunérer une équipe de journalistes ...

    ReplyDelete