Oct 26, 2005

Star Tribune : une refonte de formule exemplaire

(avant) aaaaaaaaaaaaa (après)

Le quotidien local américain, The Star Tribune, vient de refaire sa formule. Print, web, stratégie éditoriale, stratégie marketing… tout a été passé au crible. Deux ans de travail acharné et de recherches auront été nécesssaire, avec l'aide du très utile Redearship Institut. Le résultat est époustouflant d'intelligence.

Il y a de ses aventures dont j'aurai aimé, avec l'équipe de 5W Mignon-Média, faire partie. Celle du Star Tribune est clairement en tête de liste. Jetez un œil sur l'explication de la refonte de formule du site et du print ici. Une explication, au passage, remarquablement exécutée. La première du genre, si j'en crois ma mémoire.

Vous pouvez également voir (ici), sur l'excellent site Visualeditors, une série de pages que vous pouvez agrandir.

Indirectement, cette refonte de formule consacre les idées fondatrices de 5W. Pardonnez-nous de sauter sur l'occasion, pour faire un peu de commercial. Mais, il y a tellement longtemps que notre équipe se bat pour apporter des services où la stratégie éditoriale et le redesign sont liés. Pour convaincre que, comme le dit le designer John Belknap : "If you don't redesign the content when you redesign the newspaper, all you get is a painted cadaver."

Aujourd'hui, nous avons renforcé notre équipe des compétences de business strategists, marketers, publicitaires, spécialistes internet… parce que nous pensons qu'une refonte de formule doit être élaborée dans le cadre d'une remise à plat de la stratégie de l'entreprise. Et que pour ce faire, une entreprise de consulting comme la notre doit apporter toutes les compétences pour accompagner le client tout au long du processus de refonte.

Les refontes de formule à la mode d'hier ne feront pas augmenter les ventes d'une publication. Prenons, par exemple, le cas du quotidien Libération en France. Il a refait sa formule plusieurs fois ces 10 dernières années. Les ventes ne sont jamais remontées. Elles se sont même écroulées depuis la dernière refonte avec le cabinet de Mario Garcia, par ailleurs excellent.

La majorité des journaux n'ont pas de problème de design. Ils ont des problèmes de stratégie globale, de positionnement, de produit… des problèmes qui, plus tard, vont déboucher sur des politiques marketings à repenser, des stratégies éditoriales à réviser, des organisations de rédaction à rénover… et enfin des visuels à redesigner.

Il ne s'agit plus de redesigner une publication. Il s'agit de la repenser. C'est notre message depuis toujours.

La refonte de formule du Star Télégramme est le résultat d'une pareille logique. Elle montre combien il est indispensable de repenser l'ensemble des produits/médias en même temps, les uns par rapport aux autres.

Une refonte de formule que les éditeurs de presse devrait éplucher. En espérant, que les lecteurs et les annonceurs seront au rendez-vous.

1 comment:

  1. Cela fait bien 15 ans que nous savons qu'une nouvelle formule "cosmétique" est insuffisante pour relancer un journal. Malheureusement, en France, ce sont les éditeurs et rédacteurs en chef qui s'adressent à des DA français ou étrangers et leur commandent une nouvelle maquette en espérant inverser la courbe des ventes. L'expérience de Libé est exemplaire : faire venir un designer américain (c'est plus chic) qui a pondu une maquette plutôt réussie (sans être révolutionnaire) en évitant de faire évoluer le positionnement du journal, malgré quelques changements homéopathiques de contenu plus ou moins pertinents. Le Figaro a été encore plus timide. L’exemple du Star Tribune est donc intéressant mais loin d’être unique dans l’univers de la presse quotidienne internationale. Le problème est que nous ne savons pas nous inspirer de ces bons exemples. Cela vient souvent du type d’organisation et des méthodes de travail qui sont très différents et du manque d’audace des dirigeants.

    Je suis intéressé de savoir qui est 5W ???

    ReplyDelete