Jun 18, 2005

La philosophie de ce blog pour Pierre et ceux que ça intéresse

Pierre me reproche régulièrement de ne pas parler assez de journalisme sur ce blog et d'accorder trop d'importance à l'internet. L'occasion d'expliquer un peu ce blog.

1- Ce blog ne s'adresse pas uniquement aux journalistes. Il est un lieu de discussion pour toutes les catégories professionnelles qui font les media : journalistes, manageurs, marketeurs, publicitaires, techniciens… Mais aussi, les lecteurs. Ainsi, nous essayons d'aborder des problèmes: de stratégie, de business, de journalisme, de marketing, de diffusion, de publicité, de technologie… Tous les problèmes possibles. Pas un seul problème. Ce blog est ouvert à tous et à toutes.
Nous croyons qu'un media est un tout. Nous pensons qu'il est indispensable d'essayer d'avoir une idée des défis auxquels chaque catégorie professionnelle doit faire face. Connaître, expliquer, discuter… pour mieux comprendre, imaginer, essayer… Nous avons besoin de l'imagination de tous. Sans pour autant mélanger les genres. Et, sans pour autant nous faire d'illusions sur notre capacité à parler de tout et de tous.

2- Oui, nous parlons beaucoup d'internet et des nouvelles technologies sur ce blog. Deux raisons à ça. Tout d"abord, radio, télé et print voient, en général, leurs audiences "news" diminuer. Internet c'est l'inverse. L'audience n'en finit pas de grossir. Donc, nous nous intéressons particulièrement aux outils créateurs d'audiences. Histoire d'essayer de comprendre les recettes pour, ensuite, aider les media traditionnels à réinventer leur stratégie business et éditoriale.
Enfin, nous croyons que l'avenir des media traditionnels se construira avec et autour des nouvelles technologies. Notre rôle est donc de faire, le mieux possible, une veille sur ces technologies et leurs utilisations par les media. Et de vous communiquer ces expériences.

3- Soyons clair : nous ne croyons pas à la disparition des media traditionnels. Nous croyons juste que pour survivre, ils doivent revoir de fond en comble leur "stratégie business" et leur "stratégie éditoriale". Stratégies qui n'ont pas changé en profondeur depuis des années. L'internet ne les détruira pas. Mais internet ne les sauvera pas non plus. Le problème n'est pas que technologique. Le problème est avant tout d'analyser les nouveaux modes de consommation de l'information. Puis, d'en tirer les conclusions pour les media existants. Car ce qui fait mal aux journaux (pour ne parler que d'eux), c'est leur manque de connaissance des nouveaux comportements des lecteurs depuis le début des années 90 où l'audience tombe. Et pour les journalistes, il est plus juste de parler d'une ignorance générale, souvent volontaire, et profonde des lecteurs.
Il y a 50 ans environ, avec l'arrivée de la télé, la radio a sauvé sa peau en changeant complètement son contenu et son business modèle. De la même façon, les media traditionnels doivent, aujourd'hui, revoir leurs plans. Aucun media ne disparaîtra, mais leur physionomie va changer complétement d'ici à dix ans.

A 5W Mignon-Media, par exemple, c'est notre rôle que d'aider un media de la stratégie business à la stratégie éditoriale, en passant par le design, la technologie, etc. C'est notre rôle d'avoir des idées pour nos clients. C'est notre rôle que de faire de la veille sur les meilleures expériences qui se pratiquent dans les media. C'est notre rôle d'aborder tous les sujets. Journalisme inclus. Car, le journalisme c'est le métier d'origine de 95% de notre équipe.

Maintenant libre à chacun d'intervenir sur ce blog et d'apporter sa pierre à la discussion. La porte est grande ouverte. Rejoignez la conversation pour "un consulting media open source".

1 comment:

  1. Voilà qui est clair. Merci. Continuez à votre guise, je continuerai à vous lire, à commenter quand il me plaira, mais malgré tout c'est intéressant.

    Un seul souhait toutefois. N'oubliez pas vos amis journalistes et surtout qu'ils ont besoin d'encouragement.

    Pierre Vennat

    ReplyDelete